Leadership des élèves

Pour remporter du succès, un programme intra-muros doit promouvoir le leadership des élèves. La participation des élèves à la planification et à la gestion d’un tel programme est associée à de nombreux bienfaits. Lorsque les élèves assument la responsabilité d’organiser des activités intra-muros avec l’encadrement du personnel, ils ont tendance à prendre le programme en charge, à en faire la promotion, à encourager leurs pairs à y participer, et au fils du temps, à devenir des mentors pour les élèves plus jeunes qui commencent à fréquenter l’école. De plus, lorsque les élèves collaborent à la création et à la mise en œuvre des activités, les enseignants ont des responsabilités moindres et peuvent effectuer les tâches de surveillance et assumer un rôle de soutien afin d’aider les élèves à développer leurs habiletés de leadership. Cela revêt une importance particulière au palier élémentaire lorsque les élèves commencent à développer ces habiletés et nécessitent plus d’encadrement (p. ex., travail d’équipe, habiletés sociales, organisation, arbitrage, promotion de l’inclusion). Il faut cultiver le leadership au sein des élèves afin d’assurer la pérennité d’un programme intra-muros.

Création d’un milieu sûr et accueillant

Il est impératif de songer à la création et à la promotion d’un milieu inclusif où tous les élèves se sentent en sécurité sur le plan affectif. La création d’un programme intra-muros accueillant pour tous les élèves devrait tenir compte des éléments suivants :

  • Habiletés : les élèves doivent avoir la possibilité de renforcer les habiletés apprises en éducation physique et santé par la mise en pratique. Il ne s’agit pas d’un programme intra-muros à l’intention des élèves qui ont déjà l’occasion de développer leurs habiletés en participant à des activités en équipe ou à des sports communautaires.
  • Connaissances et considérations : il faut tenir compte de l’âge et du stade de développement de tous les participants, et connaître la diversité des identités, des besoins et des champs d’intérêt de tous les élèves dans la communauté scolaire.
  • Plaisir : l’accent doit être mis sur le plaisir, l’interaction sociale, et la participation.
  • Environnement : il faut créer un environnement inclusif dans lequel tous les participants sont à l’aise de commettre des erreurs, d’essayer de nouvelles choses avec les autres, et ressentent un sentiment d’appartenance.

Foire aux questions

Vous avez encore des questions ? Visitez la Foire aux questions !

Foire aux questions